samedi 21 juin 2014

Sur les Champs...

Les Champs Elysées, le paradis parisien des fans de voitures...

Chez Fiat, on célèbre le Mondial et la Squadra Azura, avec ces deux Fiatou. Ca, c'était avant le début de la compétition...
J'aurais du m'arrêter devant le C42. Il y avait des effigies des 4 pilotes de WTCC. Comment aurais-je pu prévoir qu'au même moment, Ma Qing Hua remportait une course à Moscou ?

A la place, j'ai immortalisé cette création de designer, à l'Atelier Renault. Très kitsch.
Ce flanc avant-droit de Cox trone chez Tommy Hilfiger. Un moyen pour le fondateur de rappeler qu'il a commencé en vendant des jeans au porte-à-porte. Il les stockait dans le coffre de sa Volkswagen. Quelques années plus tard, il sponsorisait Lotus en F1...
Au Rendez-Vous Toyota, l'Aygo trône dans l'entrée. J'y reviendrais un autre jour. (NDLA : vous avez vu ? Je suis le roi du teaser !)
A l'étage, c'est ambiance Le Mans (NDLA : photos prises avant les 24 heures 2014.) Ils organisaient un concours de changement de roues. Ils nous a fallu 15", à mon père et à moi, pour remplacer la roue. On n'est pas prêt de bosser chez Toyota Motorsport...
Une GT-One de 1999. Sauf erreur, Toyota est le constructeur qui a le plus participé sans jamais rien gagner. C'est le spécialiste des "23 heures du Mans". Ca a été encore le cas cette année. Audi, c'est une machine bien huilée, comme Porsche dans les années 80 ou Peugeot au temps de la 905. La N°1 abandonne ? Pas gave, la N°2 et la N°3 sont dans les coup, prêtes à prendre le relais. Toyota n'a pas les moyens pour gagner à la régulière. Au moins, maintenant, ils participent à l'ensemble du WEC. Mais il leur manque une vraie organisation.
Une vitrine décorée de vieux bidon Esso (sponsor de Toyota au Mans) et de casques de pilotes de F1 (?) En l'occurrence, Jackie Stewart et François Cevert, des pilotes Elf. Je n'ai pas identifié ceux de droite.
 Et pour finir, une Mercedes 300SL, toujours aussi belle, à 60 ans...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?