lundi 21 septembre 2015

Mini-essai : Fiat 500 Multiair

L'autre jour, j'ai loué une voiture chez Hertz, pour mon usage privé, avec mes propres deniers. Je voulais une Fiat 500. On m'a refilé une Ford Ka. C'est la même plateforme, la même usine... Sauf que la Ford est affreusement banal. Heureusement, une agence voisine avait une 500. Alors j'ai foncé... Euh... Dans le respect des vitesses autorisés, jusqu'à la dite-agence et voilà !
 Le naturel finit par remonter à la surface et j'en ai profité pour réaliser un mini-essai.

Esthétique

Il s'agit bien sûr de "l'ancienne" 500.  Encore que si je vous ne le disais pas, vous n'auriez guère vu la supercherie. Les principales différences se limitant au bouclier avant et aux feux arrières. En tout cas, j'aime bien la bouille de la 500. Même après 8 ans à en croiser.

Habitacle
J'ai l'impression qu'au fil des années, Fiat a revu à la hausse la qualité perçue. Les premières 500 avait un aspect de jouet Fisher-Price (comme les 500L.) On reste néanmoins loin des standards germaniques... Par ailleurs, l'ergonomie n'est pas trop mal. Faut se faire au levier de vitesse façon boule de billard.
De plus, l'habitacle lumineux renforce l'impression d'espace.

Moteur
La 500 est l'une des citadines les plus compactes et les plus légères. Même avec le Multiair, elle n'a pas de mal à s'élancer. Mais forcément, sur autoroute, le bicylindre 60ch s'essouffle vite.

Conclusion
Faut-il encore présenter la Fiat 500 ? Peut-on dire quelque chose de neuf dessus ? En tout cas, comme "bagnole de loc'", elle est pas mal.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?