vendredi 26 avril 2013

Como Pop-up night

Ces dernières années, les constructeurs premium ont lancé des nouveaux modèles à un rythme effréné. Quand j'étais petit, la gamme Mercedes se limitait à la 190, la 200/300, la SE/SEL, la SEC, la SL et le G. BMW ne fabriquait que des séries 3, 5, 6 et 7. Plus récemment, quand j'étais chez Audi, on n'avait que des A4, des A6, des A8 et des TT!
Aujourd'hui, la gamme Mercedes compte 27 modèles et même bientôt 28 avec la GLA!

Quand je demande si tous ces modèles sont vraiment commercialement rentables, on me répond: "Oui, oui, en Chine, ça se vend bien!" Elle a bon dos, la Chine... Et surtout, elle ne produit pas de données sur les voitures importées. Donc, chacun peut dire ce qu'il veut...

Il y a une quinzaine de jours, j'étais invité pour le lancement de la CLA. Un concessionnaire, Como, a créé une boutique éphémère. Le concept était assez sympa. Visiblement, les décorateurs se sont bien marrés...

J'ai voulu prendre une CLA dans le reflet d'un miroir. Ce n'est qu'après coup que je me suis rendu compte que j'étais dans le champ! C'est dire si je suis une bon photographe...

Le nom de "Como Mercedes" me disait quelque chose. Mais où est-ce que je l'avais vu? J'ai eu la réponse quelques jours plus tard. En fait, c'est le concessionnaire juste à côté de chez mon père!

jeudi 25 avril 2013

Triumph TR3A

Une Triumph TR3A. Pour moi, c'est LA Triumph. Pas juste LA TR, mais carrément, la Triumph. Elle est l'aboutissement des TR2/TR3. C'est aussi la fin d'un cycle de roadsters (cf. les MGA et Austin-Healey 3000) qui se contentent de l'essentiel: un moteur puissant, une (belle) carrosserie et c'est tout. Une voiture parfaite pour les pilotes du dimanche! A côté de ça, les MG B et autres TR 4/5/6 sembleront bien civilisées...

En général, dés que j'évoque une Anglaise, j'enchaine sur les dernières news de MG. A Shanghai, MG a dévoilé la MG3 destinée au marché anglais.
Pas d'annonce concernant le prix, les équipements, etc. J'espère que d'ici au lancement (cet été), ils lanceront au moins une version "sport", histoire de coller à l'image de MG.
La MG3 va apporter beaucoup à MG UK en terme de crédibilité. Déjà, ça lui donne un effet "gamme". En 2013, vous n'avez plus de constructeurs monoproduits. Or, chez MG UK, vous aviez juste la MG6. En affichant deux modèles, MG devient donc davantage un "vrai constructeur". En plus, cela montre que SAIC compte toujours investir dans MG, même s'il est très loin d'être rentable. Une partie de la cible est justement traumatisée par l'époque des "Phoenix four". Pourquoi acheter une MG, si vous n'êtes même pas sur que la boite sera là dans 6 mois?
Après, honnêtement, quelles seront les ventes, avec deux modèles? 60 unités par mois? 70? 100 en fin d'année, avec les super-promos? Il y a plusieurs problèmes. Le premier, c'est qu'il s'agit des premières MG conçues par SAIC. En plus, elles ont mis 2 ans à venir en Europe. Elles ont donc un grand retard en matière de finition, de motorisations, d'équipements, etc. De plus, il y a cette question centrale de restaurer la confiance. Au mieux, il y aura un effet boule de neige: les ventes décollent un peu, donc des concessionnaires plus sérieux ouvrent des points en centre-ville, donc cela inspire confiance aux acheteurs, donc les ventes progressent encore plus, etc. Mais j'ai bien peur qu'il faudra attendre la deuxième génération de MG, celles conçues grâce au retour d'expérience sur les premiers modèles, pour que MG UK démarre réellement.
En tout cas, c'est pas demain que vous verrez un concessionnaire MG en France...

mardi 23 avril 2013

La crème de Chantilly (Alain D. sort de ce corps!)

A Chantilly, j'ai eu une furieuse envie de soulager ma vessie. Le problème, c'est qu'il n'y avait pas de toilettes chez MINI. Ensuite, j'ai longuement marché dans la ville... J'ai fait la bibliothèque, le musée, la gare, le château... Rien! J'en suis arrivé à la conclusion que les habitants de Chantilly sont des extraterrestres à apparence humaine. Comme dans V. Sauf que eux, ils n'ont pas de vessie!

Quoi qu'il en soit, cette recherche désespérée du "petit endroit" m'a permit de visiter la ville et de capturer plusieurs voitures.

On commence par cette Opel Speedster (ou plutôt "Vauxhall Speedster".)
L'absence de toilettes publiques n'était pas la seule anomalie de Chantilly! Il y a des Renault Fuego partout!
Au total, j'en ai vu une dizaine. Toutes des Turbo ou des Turbo D. Sachant qu'il n'existe plus qu'un milliers de Fuego survivantes, c'est assez étonnant d'en avoir autant en un même lieu.

Une réunion? Non, il n'y avait personne autour. A mon avis, ils ont été enlevé par les extra-terrestres!
Une Mazda MX-5 NA.
Pour finir, une Renault Dauphine jackytunée. Ca me fait penser à une personne des BD de Franck Margerin, Gillou. J'espère que contrairement à ce dernier, le propriétaire a vérifié la largeur de son garage AVANT d'élargir sa Dauphine...

Mini-essai: MINI Paceman Cooper S


J'aime bien les MINI et je m'intéresse au phénomène MINI. Il dure depuis une douzaine d'années et on voit bien que ça dépasse l'effet de mode.

Début avril, la tournée "Meet your MINI" passait à Chantilly. Je n'ai pas hésité. Je me suis inscrit, j'ai réservé un créneau horaire et une voiture. Puis, une fois sur place, mon nom n'apparait nul part. Comme d'hab'.

Ligne. On ne peut pas en vouloir à BMW de tirer le maximum de parti de la MINI. Le con, c'est plutôt Fiat, qui se réveille au bout de 5 ans pour capitaliser sur la 500! D'où cette Paceman, qui est peu ou prou une Countryman 3 portes. Ca donne un petit SUV au look sympa. Après, c'est sur que pour le lien avec la vraie Mini...
Intérieur. Comme d'habitude, c'est très complet et très chic... Du moins, lorsqu'on y met le prix. Car tout ou presque est en option: le toit ouvrant, le GPS, la climatisation, l'allumage automatique des phares, la sellerie tissu/cuir, les chromes, la laque piano black, etc. A 31 500€, la Cooper S All 4 semble intéressante. Mais avec les différents pack d'options, on atteint 37 050€! Sans oublier les fameux accessoires pour personnaliser sa MINI...
Vous avez dit charriage?
Du reste, c'est une 4 places, avec un réglage individuel des sièges arrières.
Conduite. J'ai été agréablement surpris. Elle est légère, nerveuse et on peut s'amuser avec. D'autant plus que le démonstrateur a eu pitié de moi et m'offre du rab' de conduite. Le 1,6l turbo 184ch est très volontaire. Je regrette juste le bruit artificiel.
Forcément, pour rendre une voiture sportive, il faut baisser le centre de gravité. Sur un SUV, ça signifie des mesures drastiques. D'où des suspensions en chêne massif. Sur les pavés de Chantilly, ça fait mal au dos! Et pourtant, je viens d'une MX-5...

Conclusion. C'est un SUV coup de cœur par excellence, avec une bonne bouille et un bon moteur moteur. Mais à équipement égal, il se retrouve dans les eaux d'un Evoque. Et là, il n'y a pas photo...

lundi 22 avril 2013

DS(s)

Une Citroën DS. C'est indiscutablement, l'une de mes Citroën préférés, avec la SM et la 15cv/six. Et parmi les DS, j'aime mieux les premiers modèles, à phares ronds. N'empêche, quelle classe! Ca vous posait un PDG ou un ministre...

Puisqu'on parle de DS, à Shanghai, Citroën présente le concept DS Wild Rubis. On dirait un parfum de Snapple! Plus sérieusement, c'est assez ridicule de la part de Citroën. Il y a eu GT, Metropolis, Numéro 9 et maintenant, DS Wild Rubis. A chaque fois, la firme aux chevrons nous inonde de teasers, de happening et de vidéos. Les fanas réagissent à coup de: "El ai tro bien la nouvelle Citro. BM et Audi il on deja peur!" Et quelques mois plus tard, ils y croient toujours: "Vou verrer bientau il y aura la grosse DS." Sauf qu'elle ne viendra jamais. Et quelques mois après, Citroën nous pond un prototype de salon. Citroën n'a pas compris qu'en 2013, on ne peut plus vendre la même voiture pendant 10 ans. Mis à part la C4 Picasso, Citroën a sorti quoi de vraiment neuf, ces dernières années? La paire C4/DS4 remonte tout de même à 2011! Alors forcément, ensuite, ils sont obligés de faire du remplissage à coup de concept-cars flamboyants. C'est un peu une tactique à la Geely...

dimanche 21 avril 2013

Essai Volvo FH

Quand j'étais petit, je rêvais d'avoir tous les permis: auto, moto, camion, hélico, avion...
Mais lorsque j'ai vu les difficultés et le coût pour obtenir le permis auto, ça m'a calmé. Donc, je me suis contenté du permis B. En plus, je n'ai pas fait le service national (il a été abrogé 15 jours avant ma convocation.) Or, c'est généralement là que l'on peut passer ses permis à moindre frais...

Pour autant, je reste un amateur de tous les types d'engins. Côté camions, je préfère les modèles anciens et les Américains (pour leur côté "Hollywood".) Néanmoins, quand Volvo Trucks m'a invité à une journée d'essai, je n'ai pas hésité une seconde!
Rendez-vous est pris dans un coin perdu près de Lyon (où on a croisé Fabrice Luchini et Jean-Pierre Marielle!) L'invitation précisait qu'on voyagerai dans un car Volvo!
Ensuite, pendant une grosse matinée, j'ai pu jouer les routiers, dans un centre d'essai. On pouvait essayer diverses modèles, avec plusieurs types de remorques. Nous étions tous des novices et les moniteurs étaient très sympa.

Mes impressions? J'ai été surpris par la facilité d'utilisation. La direction est légère, ça braque bien et comme il a une boite auto, pas besoin de passer les vitesses!
L'ergonomie est excellente. Pas de boutons inutiles, tout tombe sous la main... Les constructeurs automobiles feraient bien de s'en inspirer!

En tout cas, ça m'aura fait de sacrés souvenirs!

mardi 9 avril 2013

Alfa Giulia GTAm

Une Alfa Giulia. D'après les autocollants dessus, c'est une GTAm. Une GTAm de route? Seems legit.

J'ai la nostalgie des Alfa de course. Je suis assez vieux pour avoir connu les 75 engagées en rallye par Alfa France. J'ai vu rouler les 155 de DTM, à Magny-Cours. Plus récemment, il y a eu les 156 en ETCC, puis en WTCC. Aujourd'hui, il n'y a plus rien. Plus d'Alfa GTA, de coupé ou de spider, non plus. Alfa, c'est plus que de la MiTo et de la Giulietta Multijet. Plus quelques one shot, comme la 8C et la 4C. Un vrai gâchis, eu égard à l'image de la marque.

A part ça, la semaine dernière, Mark Webber a fait les gros titres. Va-t-il partir chez Porsche? En tant que pilote de F1, c'est normal d'avoir des crises d'égo, de temps en temps. Il joue donc à "retenez-moi ou je fais un malheur". Autant Christian Horner doit avoir des sueurs froides, autant Dieter Mateschitz va "caller" son bluff. Je ne pense pas que Jean-Eric Vergne soit encore suffisamment "évident". Mais s'il n'obtient pas le Red Bull, ça veut dire que Mateschitz a une confiance limitée en lui et qu'il sera remplacé tôt ou tard (cf. Sébastien Buemi et Jaime Alguersari.) Kimi Raikonnen serait un bon casting. Il est rapide et avec ses cheveux longs, ses tatouages et son air détaché, il correspondrait bien au style Red Bull (qui l'a sponsorisé en WRC.)
A l'autre bout de la filière Red Bull, il y a Beitske Visser. Depuis sa signature, elle n'arrête pas de limer le bitume! D'un côté, en tant que pilote Red Bull, elle a une pression maximale. De l'autre, elle a tous les moyens à sa disposition pour briller. Donc, soit elle explose en vol, soit toutes les portes s'ouvrent devant elle.
Sun Zheng veut faire du British F3. Y gagner en "National" est à la portée de "Dijay". Face à lui, il risque d'avoir des seconds, voir des troisièmes couteaux. Il sera un bon baromètre de la valeur des pilotes Chinois. Cao Hong Wei en FR BARC, Ma Qin Hua en GP2... Pour l'instant, il n'y a pas de "Vettel chinois". Mais je pense que cette présence en Europe va beaucoup apporter au sport auto chinois. D'une part, cela crée de l'intérêt pour les disciplines européennes. D'autre part, s'ils passent plusieurs saisons en Europe, ils pourront rapporter une vraie expérience et coacher des espoirs qui veulent s'exiler. D'autres auront peut-être envie de raccrocher le volant et monter une écurie. Ce n'est que comme ça que le sport auto chinois se professionnalisera et qu'on verra émerger des talents.
Et sinon, la bande-annonce de Rush? Une grosse déception. C'est Michel Vaillant - Le film 2! Et vas-y que je te fasse des dérapages. Et vas-y que je change de vitesse à coup de gros plans inutiles. Pourtant, ils ont deux personnages hyper-intéressants. D'un côté, James Hunt, homme à femmes jmenfoutiste, qui vit la F1 comme un jeu et est chargé comme un cycliste. De l'autre, Niki Lauda, le fils d'aristocrates en mal de reconnaissance paternel, froid, cynique, obsédé par l'argent, mais qui a une volonté formidable. C'est pourtant pas Michel Vaillant et Steve Warson! Il y avait moyen de faire mieux!

lundi 1 avril 2013

LDV

Un LDV. Un utilitaire plutôt rare de ce côté de la Manche.
Dans les années 60, Ford n'était qu'un outsider. En revanche, dans les utilitaires, il a frappé fort avec la Transit. Donc, British Leyland a tout simplement recruté le designer du Transit et lui a demandé de faire encore mieux. Le problème, c'était le développement. Dans les années 70, BL n'avait pas beaucoup d'argent pour les VP. Alors vous imaginez bien que pour les VU... Une fois "Freight Rover" revendu, puis fusionné avec Daf, ce ne sera guère mieux. Ainsi, ce LDV n'est qu'une version re-reliftée du Sherpa, alors qu'à l'époque, le Transit en est déjà à 4 générations!
Voilà pourquoi seuls les Anglais, qui avaient la nostalgie du Sherpa l'achetaient encore...

Aujourd'hui, LDV est devenu "Maxus" et il a été racheté par SAIC, qui l'a délocalisé en Chine. Ca fait une belle transition pour parler de MG!
Vous avez vu les résultats du BTCC? 2 victoires pour Plato et 1 podium pour Tordoff. Certes, c'est la manche d'ouverture et c'est encore prématuré d'évoquer le championnat. N'empêche, mieux vaut commencer comme ça qu'avec des abandons en série... A ce titre, West Surrey Racing a été décevant: Colin Turkington a passé le week-end à jardiner! Pourtant WSR a pas mal roulé cet hiver. En plus, Turkington est un ex-champion de BTCC et un ex-pilote de WTCC.
J'ai pas encore les chiffres de ventes de MG UK. Mais je ne m'attends pas à un miracle. 30 ventes? 40 ventes? 50 ventes en comptant large? J'ai un ami qui m'a dis qu'il me verrait bien à la tête d'un concessionnaire vendant des voitures chinoises. Ca serait effectivement mon rêve. Quand je vois un terrain vide, j'imagine une concession dessus... Moi, j'ai étudié de près quel constructeur chinois vend quoi, où, comment et à combien d'exemplaires. L'exemple de MG, c'est le cas typique du désastre. L'une des grosses erreurs, c'est la pub. Dans les années 50, la Coccinelle était surnommée "la voiture d'Hitler". Aux Etats-Unis, elle était carbonisée. VW USA a eu une politique du "rien à perdre": ils ont embauché une agence de pub iconoclaste avec des spots à contre-pied de l'époque et ça a marché. De la même façon, je conseillerais à un constructeur chinois d'y aller franco. Faire une belle pub qui marque les esprits. Un truc qu'on ait envie de "liker" sur YouTube. Un slogan qu'on va "mot-dieser" sur Twitter. Je parle d'un vrai truc percutant. Car les pubs soit-disant "virales" sont souvent archi-téléphonées. L'autre jour, j'étais à la soirée Orangina. Le monsieur Loyal nous a présenté 2 spots censément "couillus". Le pire, c'est que personne dans la salle n'a rigolé! Le problème, c'est que les annonceurs ont peur de leur ombre... Donc, pour une voiture chinoise, il faut un vrai spot sympa! Ensuite, il y a la question du produit. La Cox a été un succès grâce à la pub, mais aussi et surtout, grâce au produit. Là, pour l'instant, je n'ai rien vu de vraiment "vendable" en France. Et ça tombe bien, car aucun constructeur chinois ne compte venir à court, moyen-terme.