mardi 29 mai 2012

Une Pontiac Firebird

Une Pontiac Firebird datant de l'époque de N.A.V.I.

C'était l'Amérique!

Une R5

Une R5. J'adore les formes de cette voiture et j'avais adoré l'hommage de Rétromobile.

On nous annonçait un concept-car "néo-rétro" pour Genève. On l'attend encore...
Par contre, celui en hommage à l'Alpine A110 est sorti à Monaco... Là, par contre, ils auraient pu s'abstenir! En voyant le cliché "tombé de photocopieuse" de Sport-auto, j'avais pensé: "C'est un gros fake! C'est juste un ado qui a photoshopé une Megane!" Et non, c'était vrai! Maintenant, on va en bouffer de l'A110 50! Des interviews, des rumeurs à gogo, des séances photos... Ca me gonfle déjà!
Après Alpine, je n'ai rien contre. C'est plutôt en Renault que je n'ai pas confiance. A cause, de la Latitude, la Wind, Gordini... Pour prendre un exemple, récemment, j'ai acheté la dernière BD de Yatuu, Génération mal logé. Une très bonne BD. Et bien le retour de l'Alpine piloté par Renault, c'est comme si on me disait que Génération mal logé va être adapté au cinéma et que ce sera Thomas Langman le producteur !

Peugeot 404

Ca y est, le temps se réchauffe enfin! Du coup, les anciennes ressortent.

Voici donc une Peugeot 404 berline.

lundi 28 mai 2012

Valeo-lvo

Un proto "micro-hybride" Valeo sur base Volvo.

On ne parle pas assez des équipementiers automobile.

Valeo a pourtant une histoire incroyable. L'entreprise nait en 1980 de la fusion de plusieurs PME françaises, dont Ferodo, Marchal et Cibié. Plus tard, Valeo s'offre des équipementiers US, Japonais et Coréens. Sa force est d'arriver malgré tout à se comporter comme un vrai groupe industriel.

Aujourd'hui, les équipementiers sont très impliqués dans la conception des voitures.
Par exemple, pour la présentation de l'Avensis, Toyota s'était vanté d'avoir fait perdre 20g de CO2 au 2,0l D-4D. Ca veut dire qu'en gros, les ingés de Toyota ont convoqué les équipementiers, qu'ils ont mis un D-4D au milieu de la salle et qu'ils ont dit: "Voilà, aujourd'hui, il émet 139g. Personne ne sort d'ici tant qu'il n'en émet pas 119g!" Et chacun (constructeur et équipementier) doit chercher des solutions: nouvelles bielles, nouvelles soupapes, nouvel échappement, etc.

Le seul reproche que je ferai à Valeo, c'est qu'ils ne savent pas se "vendre". Contrairement à Bosch, Magnetti Marelli ou ZF, ils communiquent peu auprès du grand public.
En 1991, ils avaient développé un embrayage spécial pour la Ferrari Mondial T. Cela permettait de n'avoir que deux pédales, tout en conservant la fameuse grille. Mais aujourd'hui, on a plutôt tendance à associer Bosch aux boite semi-automatiques.
En 1999, ils développent le Dynalto avec Citroën. Un stop&start avant l'heure. Hélas, la firme aux chevrons n'a pas suivi: trop complexe. Le stop&start fut lancé en 2004, avec parcimonie. Total, Citroën n'a même pas imposé cette appellation !

jeudi 10 mai 2012

Respect: le garage Belge

Deux polaroïd issu de mes archives persos. En fait, j'ai plein de photos de voitures sur des tirages argentiques. Je pourrais les numériser, mais il y a un souci: je suis fainéant.

Bref... Il y a une vingtaine d'années, mon père avait une Alfa 164 QV. A l'époque, il n'y avait pas beaucoup de "zones de danger" mobiles et il lui fallait 2h30 pour faire Paris-Bruxelles (je peux en parler, il y a prescription.) Un jour, la maréchaussée belge l'a intercepté. Ils étaient d'autant plus énervés que leur 525i E28 avait eu du mal à suivre l'Italienne!
Donc retrait de permis d'un mois et voiture emmenée à la fourrière.

Là-bas, mon père voit un roadster Anglais. Il discute avec le garagiste, qui lui dit qu'il fait aussi dans la restauration. Mon père lui dit que son fils (moi!) est un passionné de voitures et sympa, le garagiste lui file des photos.
L'Austin-Healey 3000, c'est le roadster que mon père avait aperçu. Le garagiste a refait tout le châssis (complètement rouillé.)
Quant à l'Esprit, c'était une voiture immatriculée en Grande-Bretagne. Le garagiste l'a transformée en conduite à gauche!

Il avait aussi refait une De Tomaso Pantera (dont je n'ai pas de photos.) Une fois retapée, il l'a poussé sur une autoroute allemande. Il a atteint les 250 compteur avec!

Dire que depuis, toutes ces voitures ont du repasser au moins une fois par la case restauration...

mardi 8 mai 2012

Lotus Elise R

Une Lotus Elise R, d'un jaune bien flashy, à 200 mètres de chez moi!

Pour l'instant, dans la rue, je n'ai vu que des Elise (mis à part une Elan, une fois.) Même sur les Champs Elysées, point d'Evora.

Lotus manque de moyens. Lorsque même les communiqués officiels disent "on n'a plus d'argent", c'est que ça va très mal. Tous les jours ou presque, on a une rumeur qui terni un peu plus le tableau.
Personnellement, je me suis assez plein des feuilletons pour ne pas faire dans "le ragot sur Lotus du jour".

Il est de bon ton de taper sur Dany Bahar. Tout n'est pas à jeter chez lui. Après tout, Lotus s'était endormi depuis les années 90. Pas de réelles nouveautés, pas de programme sportif, juste des Elise à toutes les sauces et des photos sépias de Colin Chapman, Jim Clark, Graham Hill... Bahar a dépoussiéré tout ça. Les "chaps" sont bien gentils, mais qu'on le veuille ou non, le potentiel, il est plutôt sur le nouveau riche à mini-crète.
Le problème de Bahar, c'est qu'il a tout voulu trop vite et que ça partait dans tous les sens. Toutes proportions gardées, ça rappelle la famille Schlumberger et Venturi: mise au point de nouveaux modèles, investissement en F1 (avec Larrousse), lancement du Venturi Trophy, co-fondation du BPR, partenariat avec Carbone Industrie (pour la 400 GT), projet Dakar, etc. La suite, on la connait...
Ni Lotus, ni Proton n'avait la surface financière pour financer les projets de Bahar. Les banques ont du exiger des emprunts remboursables à court-terme. Lotus misait sur une augmentation de la production... Au lieu de ça, la demande a diminué. Apparemment, il n'y a qu'en Chine que les affaires marchent bien. Quoi qu'il en soit, Lotus est criblé de dettes et en plus, il a besoin de davantage de financements pour lancer l'Exige et achever l'Esprit.
La reprise par Youngman, je n'y crois pas trop. Peut-être qu'un jour, Lotus-Youngman sera un poids-moyen de l'industrie chinoise. En attendant, il produit 50 000 voitures par an (en comptant large) et techniquement, il s'appuie intégralement sur Lotus Engineering et Proton. Il n'a que faire de voitures de sports et de programmes mondiaux en compétition. Par contre, si Lotus est acheté par un tiers, il est dans la [censuré]. D'où, à mon avis, son offre sur Lotus Cars. Mais il a tout à gagner d'un statu quo, avec Lotus et Proton sous le parapluie DRB-Hicom.

lundi 7 mai 2012

Innocenti présidentielle

En ce dimanche de deuxième tour, j'avais envie de me changer les idées. Je me suis promené et je suis tombé par hasard sur cette Innocenti Mini.

J'ai déjà consacré un "conducteur du jour" à une Innocenti Mini et un autre à une plus rare Innocenti Mini "normale".

En France, on a 60 millions d'analystes politique. Le moins qu'on puisse dire, c'est que cette élection était passionnée, à défaut d'être passionnante.
L'argument des pro-Sarkozy envers les caisseux comme nous, c'est que Hollande est un autophobe hostile au Grand Prix de France.
Certes, mais en quoi Sarkozy était "pour" le Grand Prix de France? François Fillon, Christian Estrosi et David Douillet sont trois proches du président et trois "car guys". Or, qu'on-t-il fait en 5 ans pour le sport automobile? Qu'ont-ils fait pour Charade ou pour Montlhery? Quand les a-t-on entendu sur le projet de Flins? Et qu'on ne nous dise pas qu'il n'y a pas de budget. Car pour l'Euro de Foot, on sait le trouver, le budget! Et les électrons libres de l'UMP (Alain Prost, Philippe Streiff...), quid de leur lobbying?
Je l'ai déjà dit en 2011: je ne crois pas au Grand Prix de France. Il faut un consensus, car ça coute très cher. Sinon, ce sera comme les Grand Prix de 2007-2008, avec des financements de bout de chandelle et une course annulée après une ou deux éditions.
Si je vous soule avec mes histoires de sport auto chinois, c'est parce que là-bas, il y en a un, de consensus sur le sport auto! On y construit des circuits, on y monte des championnats, des écuries ouvrent boutique... Là-bas aussi, il y a des bandes rivales, mais la Fédération sait sonner la fin de la récré, quitte à avoir ses chouchous.
En France, la FFSA est inaudible! Et c'est le règne de l'individualisme. On a 3 pilotes de F1 Français, un motoriste F1 Français, un pétrolier F1 Français, un président de la FIA Français, etc. Mais il n'y a pas de convergence des idées. Dés qu'on parle de F1 au Ricard, on voit débarquer Guy Ligier avec Magny-cours! On n'arrive même pas à faire pauser ensemble Jean-Eric Vergne, Romain Grosjean et Alexandre Pic!

mardi 1 mai 2012

Carbu 9000

"Carbu 9000", ça sonne comme un des produits de la série Bref. J'aurais bien voulu écrire la suite de ce post façon Bref, mais je n'en suis pas capable.

Quoi qu'il en soit, hier, au p'tit déj', je zappe un peu au hasard. Sur Paris première, un scène insolite: une émission de télé-achats, où Pierre Dhostel et Philippe Alliot vendent un additif pour moteurs. L'ex-pilote de F1, à l'origine de DAMS et de Larrousse F1, par ailleurs pilote d'essai de la Peugeot 905, est aujourd'hui homme-sandwich de "Carbu 9000".

Dhostel possède un indéniable côté camelot: "Et ce produit s'applique SUR TOUS LES MOTEURS, même LES MOTEURS NEUFS! Et ça, chers téléspectateurs, C'EST IMPORTANT!"
A contrario, Alliot, c'est un pilote de la vieille école: un gars plutôt discret, passionné de voitures (et de motos), capable de bouffer du kilomètre, bon pédagogue... Mais pas vraiment le genre "marketing" (ce qui n'est pas forcément un défaut.) D'où un discours digne d'un Christophe Malbranque: "Oui... Ca protège tous les moteurs... Même les neufs..."