mercredi 28 septembre 2011

J'ai rencontré un personnage de BD!

Comme je l'ai déjà dit, le parrain du Ricoh Go Green Auto Rally, c'était Paul Belmondo.

Lorsque j'étais petit, c'était pour moi avant tout un personnage de Michel Vaillant! Plus précisément, l'un des protagonistes de l'album Rendez-vous à Macao.
J'ai pu lui faire dédicacer mon album!

Notez que ce n'était pas le premier personnage de Michel Vaillant que j'ai rencontré. J'ai déjà croisé François Levantal (alias Bob Cramer dans le film) et chez Audi, je travaillais aux côtés de Christophe Vaison (qui doublait Sagamore Stévenin dans les scènes de rallye.) Sauf que Paul Belmondo, lui, il apparaissait dans la B.D.
Il y a près de 30 ans, lorsque mon oncle est décédé, j'avais vu un Michel Vaillant dans ses affaires. On ne m'a pas donné l'album, en revanche, mon père m'a acheté 300 à l'heure dans Paris.

Avouez que pour un enfant, c'est compliqué! Qu'il y ait des personnages imaginaires, ok. N'importe quel bambin comprend bien que Tintin ou Spirou n'existent pas.
Mais que parmi les personnages, il y en ait qui existent, cela complique tout! Et en prime, vous vous retrouvez avec des personnages réels, mais dans des situations imaginaires!
Ainsi, dans la B.D., Paul Belmondo remporte le Grand Prix de Macao F3, alors que dans la réalité, il ne l'a jamais couru!
Du reste, le vrai Paul Belmondo est un personnage fascinant de par sa trajectoire.
Malgré son nom, sa célébrité et ce qu'il représente, il ne joue pas les stars.

Du peu que j'en ai vu, c'est un authentique passionné d'automobiles. Il a d'ailleurs été le parrain de la Venturi Atlantique 300.
Ce jour-là, il est monté pour la première fois à bord de la Tesla et il était visiblement content de l'expérience.
Paul Belmondo, c'est le pilote qu'on a adoré détester.


Dans les années 70, Jean-Paul Belmondo abandonne le cinéma d'auteurs. La "gueule" de la Nouvelle Vague tourne les Morfalous, Peur sur la ville, l'As des as... C'est "toc, toc, badaboum!" comme disaient les Guignols. Il passait du ciné-club au film du dimanche soir de TF1. Beaucoup de critiques ne lui ont jamais pardonné.

Et voilà que son fils décide de devenir pilote!
Contrairement aux Etats-Unis, l'Europe n'aime pas les "fils de". En plus, Belmondo Jr donne de l'eau au moulin de ses détracteurs: certes, il s'impose pour ses débuts en Formule Renault, mais il végète 3 saisons en F3 (1 victoire) et il ne décroche que 3 points en 5 saisons de F3000!
Ensuite, comme beaucoup de pilotes payants, il s'est fait avoir en F1. Chez March, il réglait les factures pendant que Wendliger roulait. Chez Benetton, il n'a roulé que quelques mètres (Briatore voulait surtout une photo avec Jean-Paul Belmondo.) Puis il y a eu la galère Pacific (une saison en 1994 et un poste très symbolique de pilote-d'essai en 1995.)
Après cela, beaucoup de pilotes auraient déprimés et se seraient enfermés dans un coin. Mais il  a rebondi. Pilote de la dernière Venturi "usine" au Mans (non-qualifié), il fait parti de la "dream team" de la F40 Igol de BPR(avec Eric Bernard et Jean-Marc Gounon.)
En 1997, avec une poignée d'acteurs Français, il effectue des apparitions rémunérés pour Vladimir Mečiar (un autocrate Slovaque.) Ce qui lui permet de financer le Paul Belmondo Racing.


L'écurie obtient plusieurs victoires en FIA-GT, en GT-FFSA et plus tard, en LMP2 (y compris lorsque le patron est au volant.) Un temps sponsorisé par le sulfureux Rafik Khalifa, Belmondo fait ensuite repeindre ses Courage aux couleurs de Gulf (des années avant le revival de Steve McQueen.)
Puis, fin 2007, l'écurie disparait quasiment du jour au lendemain.


Mais là encore, Belmondo réussit à rebondir. Pilote Skoda en Andros, il monte sur les planches à l'occasion.

lundi 26 septembre 2011

Ricoh Go Green Auto Rally

Samedi dernier, j'étais au Ricoh Go Green Auto Rally. But de la journée: nous démontrer que l'éco-conduite peut être fun!

Je ne vois pas trop le rapport entre Ricoh et l'éco-conduite... D'ailleurs, autant Pirelli était omniprésent samedi, autant je n'ai pas vu le moindre photocopieur ou la moindre personne aux couleurs de Ricoh.

L'autre reproche à ce genre d'animations, c'est que ça a tendance à partir dans tous les sens. Avec la présence de marchands du temple qui n'avaient rien à faire là. C'était déjà le reproche que j'avais fait au pavillon "vert" du Mondial de l'auto.
Côté "pipoles", il y avait Nelson Panciatici, Pascal Gentil (champion de Tae-kwon-do), Paul Belmondo (sur qui je vais revenir) et Philippe Streiff (en pleine tournée de recrutement pour son ERDF Paris karting.)
L'épreuve de la journée, c'était bien sur l'éco-conduite. Ca m'a beaucoup fait rire qu'on me file une Audi A6 Quattro. Il faut savoir que régulièrement au Blog Auto, des lecteurs nous accusent d'être pro-VW, voir carrément que VW serait actionnaire du blog!
Donc là, pour mon article, j'ai failli troller sur le thème "qu'est-ce qu'elle est bien, l'A6. C'est 1000 fois mieux que ces merdes Françaises..."
Du reste, l'A6 est une vieille connaissance. Ca m'a rappelé des souvenirs du côté des Audi Quattro Experience. Et c'est vrai qu'en terme de finition et de qualité perçue, il n'y a pas photo. Et je ne parle même de l'ambition du modèle face aux 508 et Latitude qui visent les flottes!
La journée s'est terminée par un gros tour de pâté de maison en Tesla Roadster.
Point commun avec la iOn: 4 roues et un moteur électrique à l'arrière. C'est tout!

Je suis bluffé par la poussé de ce truc! J'aimerai bien voir un comparo avec une monoplace. Parce que j'avais l'impression que même la Tatuus FR2.0 de La Châtre accélérait moins fort!

J'aurais bien aimé rester plus longtemps au volant, histoire de faire plus ample connaissances...

dimanche 25 septembre 2011

Subaru WRX STI

Lors de l'essai Subaru Trezia, on avait une WRX STI en guise d'ouvreuse.

Pour moi, c'est LA Subaru (il lui manquait juste les jantes dorées.)

J'ai d'ailleurs appris à cette occasion qu'il fallait dire "[ensemble vide] WRX STI" et non plus "Impreza WRX STI". Car l'Impreza disparait tranquillement du catalogue. Dommage, car je garde de bons souvenirs de "mon" Impreza Boxer Diesel...

Présentation Subaru Trezia

Ma première réaction lorsque j'ai reçu l'invitation, c'est: "Oui, M. Subaru France, je vais venir."

Ma deuxième réaction c'était: "Trezia? C'est quoi ce truc?"

Ainsi, c'est la nouvelle petite Subaru. Une Toyota Verso-S avec une nouvelle calandre.

Dans l'absolu, elle est pas trop mal. Le souci, c'est qu'à 20 000€, il y a quantité de monospaces mieux équipés. Si je prends le Meriva que j'ai conduit en 2010, pour ce prix-là, vous avez 10 000 rangements (au moins) dans l'habitacle, un GPS, etc.

Le plus déconcertant, c'est que Sub' France dit: "On sait qu'il y a mieux, mais c'est l'UE qui veut qu'on baisse nos émissions de CO2. Alors on met au tarif des trucs qui ne se vendront quasiment pas, juste pour faire baisser la moyenne."

samedi 24 septembre 2011

Mini-essai: Peugeot iOn

Il y a près de deux ans, Peugeot avait ouvert un mini-site pour "les gens qui veulent des informations sur la iOn." Je m'étais alors inscrit, mais on ne m'a recontacté mercredi dernier pour me proposer un essai!

Ainsi, pour la première fois, j'allais conduire une électrique! Une expérience très enrichissante, à défaut d'être convaincante.

Esthétique:
pour rappel, la iOn est une Mitsubishi i-Miev rebadgée. Peugeot n'a même pas essayé de lui donner un avant distinct. D'ailleurs, elle n'a pas non plus un look très "Mitsu".
Du reste, avec sa forme ovoïde, elle a un look assez générique. On dirait une Tata Nano qui a fauté avec une Smart Fortwo. En bref, c'est banal. C'est la victoire de l'aérodynamisme sur l'esthétisme.
Intérieur: l'équipement (spartiate) et la finition m'ont rappelé la Nissan Pixo. Seuls la console centrale imitation carbone et l'affichage digital donnent un peu de gaité.
La seule crainte, c'est que cette voiture avait 2000km au compteur. Or, l'intérieur était rayé avec des peintures craquelées.
Par ailleurs, le moteur étant à l'arrière, le coffre est limité et le seuil de chargement, très haut.

Au volant: le premier constat, c'est le silence absolu. Il n'y a même pas de bruit de roulement des pneus! Du reste, ça pousse. L'autre bonne nouvelle, c'est que même en ayant une conduite tonique, la jauge d'autonomie ne s'effondre pas.
J'ai pu effectuer quelques kilomètres à travers le bois de Vincennes. Mon coup de gueule, c'est que l'amortissement est déplorable. Vous sentez le moindre mégot sur la route!
Conclusion: voici une bagnole qui offre l'équipement d'une Pixo, la finition d'une Pixo, les performances d'une Pixo... Mais qui coûte le prix de 4 Pixo! 35 350€ (-5 000€ de prime écologique) pour ça, il ne faut pas déconner! Et non, vous ne rattraperez pas la différence sur le prix du plein. Et je ne parle même des questions de vieillissement, d'entretien, d'infrastructures de chargement, etc.
Là, on est vraiment dans l'achat militant.
Mon conseil, c'est que si vous voulez une petite Peugeot économique, achetez une 206+!

vendredi 23 septembre 2011

Bentley

Une Bentley des années 80. C'était cette époque lointaine où les Bentley n'étaient que des Rolls-Royce dégriffées (donc, ici, une Silver Spur.)

J'avoue que je ne m'y connais pas assez pour vous dire si c'est une Brooklands, une Mulsanne ou une Turbo R.

Si quelqu'un pouvait m'éclairer...

jeudi 22 septembre 2011

mercredi 21 septembre 2011

Un Bedford CF garé à côté d'un cimetière

Tout à l'heure, j'avais évoqué les victimes du Ford Transit. Hasard ou coïncidence, 15 minutes plus tard, je croise ce Bedford CF2.

J'adorais le Bedford CF, à cause de son look de van US (c'était l'époque où l'Agence tout risque passait sur TF1.) Je lui ai consacré un Brève rencontre et un conducteur du jour.
Au début des eighties, tout macho se devait d'avoir un Bed' avec fresque sur les flancs et kit carrosserie!

Hélas, ensuite, GM a [censuré] intégralement! Ils ont remplacé le CF par le Midi, un minivan Suzuki! Puis la marque "Bedford" (qui, il est vrai, pouvait être confondue avec Ford) a été remplacée par "GME". Pourquoi n'ont-ils pas essayé d'imposer GMC? Entre l'Agence tout risque et l'Homme qui tombe à pique, la marque était connue!
Et aujourd'hui, GM se contente de poser des badges "Opel" ou "Vauxhall" sur le Trafic. Ils se sont même ventés récemment d'avoir construit je-ne-sais-plus combien de millions de Vivaro. Waouh, c'est vrai que pour un constructeur qui veut être N°1 mondial, c'est hyper-ambitieux! Il y a de quoi être fier!

Pimp my Honda Accord!

Les "youngtimers" Japonaises sont plutôt rares.

Notez quand même que le proprio a préféré s'offrir une peinture électrique plutôt que de traiter la rouille qui attaque l'aile arrière-gauche.

Ford Transit MK I

Un vieux Transit.

C'est sur que ça ne fait pas vraiment tourner les têtes! Même parmi les vans, il y a plus joli (par exemple le Combi VW.)

Le Transit n'avait rien de révolutionnaire techniquement ou stylistiquement. C'était juste une bonne bête de somme, increvable, relativement confortable et disponible en plein d'exécutions.
British Leyland (avec le Sherpa) et GM (avec le Bedford CF) ont tenté de copier la recette. BL avait même recruté le designer du Transit! Sans succès; les gens préféraient l'original.

mardi 20 septembre 2011

jeudi 15 septembre 2011

mardi 13 septembre 2011

Une R16 un peu cabossée

Une R16, c'est une première sur ce blog!

La R16 est contemporaine de l'Ami 6, mais en terme de vieillissement de la ligne, il n'y a pas photo...
Elle s'est vendue jusqu'au début des années 80! J'ai même le souvenir d'un spot "garanti OR" (comme Renault Occasion) avec une R16 dedans! Et maintenant, c'est une voiture de collection...

Le seul reproche de la R16, il est davantage pour Renault. La régie avait songé à un break et une version V6. Mais ils ont manqué d'ambition. Comme avec la plupart de leurs hauts de gamme...

Une Triumph TR3A en réparation

Une Triumph TR3A vue dans un garage.

J'aimerais bien conduire l'un de ces petits roadsters Anglais, un jour...

dimanche 11 septembre 2011

Un deuxième Citroën Type H Lelièvre

Il y a bien des lunes, j'avais déjà mis en ligne une photo d'un Type H de Lelièvre. Ce paysagiste de Bry-sur-Marne ne jure que par ce modèle et j'en croise régulièrement.

Pour autant, à chaque fois, je suis surpris! Il faut dire que le Type H possède vraiment un look particulier, alors, en plus, en orange...

Rolls-Royce Silver Shadow

Chez Rolls-Royce, on est presque insensible au temps qui passe. En 1955, avec la Silver Cloud, le constructeur acceptait enfin de produire en série. 11 ans plus tard, avec la Siver Shadow, il se converti à la carrosserie monocoque. La Silver Shadow resta 14 ans au tarif avant de laisser place à la Silver Spur... Qui n'était qu'une Silver Shadow recarrossé dans un style cubique... La Corniche, dérivé cabrio de la Silver Shadow, fut produite jusqu'en 2002 (battant le record de longévité de la "Silver Ghost".) Et sachez que le V8 de l'actuelle Bentley Mulsanne descend en ligne droite de celui de la Silver Shadow! Le pire étant que jusqu'à récemment, on ne savait pas grand chose de ce V8, mis à part sa cylindrée et le fait qu'il développait "environ 220ch". Car, Rolls-Royce ne s'abaissait pas à diffuser des fiches techniques.

C'est comme si Rolls-Royce levait son majeur à l'intention du calendrier en disant: "Nous avancerons à notre rythme, point." Au moins, ça leur a permis de traverser deux crises du pétrole et l'effondrement de l'industrie anglaise sans trop de dommage.
Dans la série, "so British", sachez qu'une Silver Shadow a disputé le Londres-Sydney. Par contre, celle du Dakar (ci-contre, à Rétromobile 2010) n'était qu'un Land Cruiser avec une peau de Rolls.

samedi 10 septembre 2011

Deux Seat...

Puisqu'il n'y avait pas de Seat, au Seat Connected People, voici une photo avec DEUX Seat, pour rattraper le coup!

Elle a été prise à Dijon-Prenois, en 2010, lorsque j'avais été voir le GT-FFSA.

Celle de gauche est le Safety-car Seat Leon de la coupe Seat Leon (qui a disparu depuis?) Oreca, promoteur de la coupe, avait ramené la deuxième, pour un côté "historique". Il s'agissait d'une Toledo de tourisme des années 2000.

La Toledo remonte au crépuscule du championnat de France circuit.
Regrouper les championnats Français et Allemands de F3 était une connerie. En fait de "championnat Européen", on s'est retrouvé avec un super-championnat Allemand (car groupé avec le DTM) et maintenant, il est crevé. 10 bagnoles au départ de chaque course, ce n'est pas un plateau!
On aurait du au moins se garder un championnat "amateurs" de F3, comme les Allemands l'ont fait.
Les jeunes auront les larmes aux yeux s'ils ouvrent un vieux Sport-Auto ou un Auto-Hebdo: "Quoi? Il y a 10 ans, en France, on avait de la F3 ET de la Formule Renault ET de la Formule Ford?" Sans oublier la Campus et les Campus Diester/ETBE. Et jusqu'à la fin des années 90, on récupérait même de la F3000, parfois... Aujourd'hui ce n'est pas avec la F4 que l'on rempli les tribunes...
Les silhouettes, en tourisme, c'était aussi de la connerie. Avec des WTCC de deuxième (comme les Italiens et les Scandinaves) ou des Groupe N (comme les Britanniques), on pouvait tenir le coup. C'est sur qu'à partir de 96, lorsqu'il n'y avait plus que des amateurs en béhème, le supertourisme ne ressemblait à rien. Mais les silhouettes étaient une impasse technologiques. Peugeot a tué le championnat (avec Pescarolo), puis lorsque les autres étaient dégouté, ils ont claqué la porte pour faire la 908. Les Racecars, c'est bien gentil, mais c'est Franco-français et ça ne ressemble à rien.
Le GT-FFSA est pas trop mal, avec de beaux noms, un plateau diversifié... C'est vrai qu'en 2000, c'était un mélange d'exclus de l'ex-BPR et de Viper. Néanmoins, le règlement a l'air d'être à la tête du client et Olivier Panis pousse désormais sa gueulante annuelle.

Franchement, j'ai du mal à voir un renouvellement. Ca fait des années qu'il n'y a pas eu de nouveau circuit en France. Normalement, il faut une rotation. Les tracés obsolètes doivent laisser leur place à des pistes dernier cri.
A contrario, actuellement, lorsqu'un vieux circuit perd les meetings FFSA, il n'en a pas un autre qui les récupère derrière. Ces 5 dernières années, j'ai été plusieurs fois au Bugatti, à Dijon-Prenois, à Magny-Cours... Et au fil des ans, je ne vois même pas un coup de peinture ici et là!
On en retombe toujours au même point, avec les "associations de riverains". Dés qu'ils voient un projet de circuit, c'est pétition, manifestation, etc.

C'est pour ça que j'aime le sport auto Chinois. Vous voulez voir un pays où on construit des circuits? Des disciplines avec DES constructeurs qui sont présent officiellement? Des disciplines où les sponsors se bousculent? Avec des constructeurs qui mènent plusieurs programmes sportifs de front, avec des budget qui explosent? Un pays où les politiques locaux sont content d'accueillir des épreuves? Allez en Chine! Cette année, ils mettent le turbo sur le circuit et le rallye et je vous donne rendez-vous dans 10 ans...

Seat Connected People

La rentrée, suite! Après Ford, j'étais chez Seat, pour la présentation du "Seat Connected People".

Le niveau zéro de la critique du SCP, c'est de dire: "Ils ont réinventé MSN, ces n00b! Rofl!"
 Mais je vais essayer d'être plus mature et de proposer une critique argumentée.
1) Effectivement, l'interface graphique est un peu tristounette. On est en 2011, l'internaute veut un peu plus qu'un chat room.
2) Je suis sceptique sur l'avenir du SCP pour plusieurs raisons.
a) (NDLA: oui, je fais des "1)" et des "a)", je ne suis pas Centralien pour rien) Créer une communauté, c'est compliqué. Au Blog Auto, on en sait quelque chose: la notre est un flop.
b) Un responsable de Seat a évoqué le fait que les acteurs de voitures passent de plus en plus de temps sur le net. Par contre, il n'a pas dit pourquoi. La raison, c'est qu'ils sont de plus en plus paranoïaques. A tort ou à raison, ils n'ont plus confiance dans les médias traditionnels. Donc, si on leur dit "viens sur le site officiel Seat, tu vas pouvoir parler librement", pas sûr qu'ils soient rassurés...
c) Le système crée un fossé entre l'utilisateur et les "experts" (clients, conseilleurs et vendeurs.) Or, la base du "web 2.0", c'est justement l'absence de barrière; chacun peut y mettre son grain de sel.
3) En règle général (et ça va bien au-delà de Seat et du marché automobile), les grandes entreprises occidentales ne savent pas gérer la critique. Pour elles, soit on est d'accord avec la direction, soit on n'est pas d'accord et il y a conflit. C'est pour ça que le "pokeyoke" ("retour d'informations" dans la méthode Toyota) est surnommé "bakayoke" ("conneries".)
Vers 2005, lorsque les blogs ont explosé, certains employés de bureau ont écrit des posts du type "Ce matin, Machin ne m'a pas tenu la porte et je me la suis prise en pleine poire. Décidément, l'ambiance est pourri dans l'entreprise X." Et là, c'est alerte rouge dans l'entreprise concernée et licenciement pour faute grave.
Chez Seat, on est anxieux face à la gestion de la périphérie de l'entreprise. on comprend bien dans le discours que les utilisateurs sont suspectés de trollage (voilà pourquoi il n'y a pas de forum) et les clients-experts, d'être des tirs-au-flanc.

Bref, mon conseil, c'est: lâchez la bride sur le SCP, MM. de Seat France! Vous aurez des trolls et des tirs-au-flanc, mais vous gagnerez la confiance des utilisateurs.
Du reste, c'était la première fois que je frayais avec Seat France. La dernière Seat que j'ai conduit, c'était une Toledo, en 1998!
J'avoue que je ne connais pas trop ce constructeur, sa situation et ses projets.

Ce soir-là, point de voitures. Par contre, la soirée avait lieu dans un lieu superbe. Curieusement, à l'étage, il y avait une baignoire et une douche. Et oui, elles fonctionnaient...

vendredi 9 septembre 2011

Peugeot 504 pick-up

Ca faisait longtemps que je n'avais pas croisé de 504! Curieusement, dans le lot, il n'y avait pas de pick-up. Voilà qui est fait!

J'avoue que j'ai un sentiment de malaise face aux 504 pick-up. J'ai toujours l'impression qu'elles vont tomber dans un ravin, avec Eddy Mitchell et Carole Laure dedans!
La faute à la scène finale de A mort l'arbitre! (ce n'était pas une 404 pick-up?) Et accessoirement, lors de la fermeture de l'entreprise Metal Europe, des ouvriers ont balancé du matériel dans un fleuve voisin, dans un pick-up 504...

jeudi 8 septembre 2011

PGO Speedster II

Une PGO Speedster II.

C'est bien la première fois que je vois une PGO dans la rue...

mercredi 7 septembre 2011

Ford Focus pack sécurité intégrale

Hier donc, c'était sécurité chez Ford! L'actu, c'est que la Focus dispose d'un pack "sécurité intégrale". Rien d'inédit en terme d'équipement, sinon, qu'ils sont tous regroupés ensemble et à un prix raisonnable.

Du reste, mon opinion, c'est que la sécurité, c'est démodé. Les gens s'en foutent! D'ailleurs, j'ai eu plus de vue avec "ma" MG B (qui a disparu très vite de la page 1) qu'avec une Focus suréquipée qui squatte toujours la "une".
Aujourd'hui, la plupart des voitures ont 4 ou 5 étoiles à l'Euro-NCAP. Il n'y a plus de cercueils roulants chez les grands généralistes. Donc, un constructeur ne peut pas communiquer là-dessus.

Néanmoins, hier, on a eu un représentant de la Prévention Routière. Chiffres à l'appui, ils nous a démontré que les principales causes de mortalité, en France, sont l'alcool, le non-port de la ceinture et ensuite, la vitesse. Parce que les gens roulent moins vite (merci, les radars) et qu'il y a moins de grands excès de vitesse. C'est la confirmation de ce que tout le monde pense... Sauf que sa solution, c'est de rajouter d'autres radars, parce que ça, au moins, c'est facile à sanctionner.
Du reste, pour la première fois, la voiture était équipée d'une caméra interne. Chaque journaliste s'est vu offrir une vidéo de lui-même, au volant. Voici donc votre serviteur, à gauche...

mardi 6 septembre 2011

Un Mitsubishi Space Star

Quand je croise une voiture kitsch, je me pose toujours la même question: comment est-ce que le proprio a pu en avoir l'idée?

Quel genre de personne peut regarder son Mitsubishi Space Star et se dire: "Mmh, je sais ce que je vais en faire! Je vais poser du linoléum façon léopard à l'extérieur ET à l'intérieur!"

Est-ce que c'est quelqu'un en mal d'intentions? Ou bien a-t-il tout simplement des goûts de chiottes?

jeudi 1 septembre 2011

Ssangyong Musso

Dans la série "vilains petits canards", aujourd'hui, le Ssangyong Musso.

C'était une tentative du constructeur Sud-coréen pour se distinguer des autres "quat'quat" (on ne parlait pas encore de SUV.)

Je ne vous montre pas l'arrière, sinon, vous ferez des cauchemars!