samedi 31 octobre 2009

Un Toy' avec des phares KC

Ah KC... Dans les années 60-70, c'était le fournisseur de phares auxiliaire pour buggys et 4x4. On les a retrouvé ensuite sur les voitures télécommandées de Tamiya et Nikko. J'ai d'ailleurs toujours un buggy au 1/18e avec phares KC. Ils étaient facilement reconnaissable: KC fournissait des coques de protection jaune et de loin, elles ressemblaient à des smileys.

Wikipedia m'a appris que la boite qui fabrique cela s'appelle KC HiLiTES et qu'elle existe toujours.

KC, c'était comme les jantes Gotti, les pots Devil ou les arbres à cames Crane Cams, les pneus Mickey Thompson, les casques GPA, etc.: un équipementier datant du tout début du tuning. C'était l'époque des petits magasins de quartiers de "tout pour l'auto", des autocollants sur les berlinettes Alpine de rallye, des pubs faites en photographiant la nièce du patron en bikini devant un coin de l'atelier, etc. Une ambiance entre amateurisme et improvisation marketing.
Aujourd'hui, c'est fini. Là, au SEMA Show, on voit apparaitre des dizaines de préparateurs plus ou moins pro. L'époque des PME a laissé place à des industriels qui vendent aux quatre coins du monde. Les grandes surfaces (Autobacs, Norauto...) ont balayé les petits magasins. A chaque communiqué, je découvre un nouveau fabricant de jantes ou de suspensions. D'ailleurs, je n'en reviens pas qu'en cette période de crise, le secteur continue d'exploser.

CLK DTM Miniature

L'autre jour, en allant chez ma mère, je suis tombé sur cette voiture à friction avec une carrosserie de CLK DTM. Un modèle assez original pour une banale voiture à friction.

Quand j'en suis revenu, quelqu'un l'avait coincée là.

mardi 27 octobre 2009

Seat à Mont d'Est

Samedi, c'était shopping à la FNAC de Noisy le Grand - Mont d'Est.

En entrant dans le centre commercial, je tombe nez-à-nez avec cette Seat Ibiza. Pendant 1 secondes, j'ai cru qu'elle roulait, façon "essai de la Fiesta par Jeremy Clarkson"!

En fait, c'était juste Zannini qui exposait des Seat et des Skoda. Il y avait un petit vieux qui avait agrippé un vendeur de Seat et lui expliquait le fonctionnement du moteur de l'Exeo. Le vendeur avait l'air d'être dans un grand moment de solitude.

Chatenet

En passant en voiture devant, j'ai cru que c'était le prototype Mini ACV30!

Contrairement à Nicolas Meunier, je ne suis pas très voiturettes. Mais il faut reconnaitre que depuis quelques années, les constructeurs font des efforts d'originalités. Exit les cabines de tracteur agricoles sur lesquelles on greffait des feux de R5 ou de 205.

Mini N°33

Une MINI, pour une fois.

samedi 24 octobre 2009

Pontiac Firebird

Le problème lorsque comme moi, on est fan de voitures, c'est que l'on parle TOUT LE TEMPS de voiture. Une des raisons pour lesquelles je suis encore célibataire, c'est parce que lorsque je rencontre une fille, je ne peux pas m'en empêcher, je parle voitures...

Sur ce thème, Gabrielle, une Américaine, disait qu'une même voiture pouvait avoir une perception très différente des deux côtés de l'Atlantique. Ainsi, aux USA, les Pontiac Firebird et Chevrolet Camaro des années 70-80 font ultra-plouc. Par contre, en Europe, c'est un objet de frime.

J'ai repensé à cela lorsque j'ai immortalisé cette Pontiac Firebird TransAm.

Mini N°32

Une Mini "jet black".

dimanche 18 octobre 2009

Mini essai: Fiat 500C


Encore un mini-essai. Donc, là encore, je précise que c'est un essai à titre privé et réalisé sur une courte distance.

J'adore la Fiat 500. Les stylistes de Fiat ont réussi à faire une mini-citadine avec une gueule d'amour. Inspiré du Fiatou, mais pas trop. Pour moi, c'est le genre de voiture dont les livres parleront dans 20 ans. Et je suis sur que dans 10 ans, on verra dans les petites annonces des 500 cabossées, moteur quasi-HS, mais vendues 5000€. Surtout, c'est une voiture qui peut attirer une clientèle de personnes n'étant a priori pas très Fiat.

Hélas pour moi, il y a déjà eu 3 essais de 500 au Blog Auto (500 multijet, 500C et 500 Abarth.) Donc aucun intérêt à en essayer une de plus.
Au Mondial de l'auto de Paris, j'avais un "essai Fiat 500". En fait, c'était sur un simulateur à la con. Consternation.

J'ai profité d'une journée d'essai pour conduire une 500C 1,2 "Lounge".

Présentation
Elle mérite un 25/20! Je suis fan de son design. C'est rétro, mais pas trop. Un vrai aspirateur à nanas potentiel!

Intérieur
Commençons par le meilleur. Le toit est pas mal. Je m'attendais à un toit ouvrant surfacturé et en fait, c'est une vraie capote, qui descend jusqu'au coffre. Et en plus, contrairement à la C3 Pluriel, son maniement est simple: il suffit d'appuyer sur le bouton "ouverture" ou "fermeture". Vous pouvez même l'ouvrir à distance (mais il faut revenir dans la voiture pour la fermer.
Le moyen, c'est l'intérieur. Là, j'avais une plage avant grise, une planche de bord Bordeaux, avec une plaque couleur tôle (rouge) et des contre-portes chocolat. C'est bien gentil le côté "kawai", mais là, on se croirait chez Jacques Tati! L'ergonomie, le design et l'assemblage des matériaux sont bons. Mais par contre, les plastiques... Beurk, tout est hyper-cheap. Les éléments chromés sont en plastiques. Il y a vis et des clips apparents; A 17 100€, c'est du charriage. En plus, à ce prix-là, les sièges se règlent manuellement et la clim' est mécanique (clim auto en option) et le GPS est en supplément. Ca me fait d'autant plus hurler que j'ai conduit la Grande Punto d'un ami et qu'elle avait une finition très correcte.
Les places arrières sont évidemment symboliques (dans 3,5m, on ne peut pas faire des miracles.) Fiat nous a hélas fait le coup du siège avant qui se dérègle quand on le rabat. Le coffre est hyper mal agencé. Les sièges se rabattent, mais à moins de vouloir y mettre un élément en forme de "<", impossible d'en profiter.

Au volantt
J'ai fait une belle vingtaine de kilomètres à bord. C'est pas mal pour un essai chez un concessionnaire, c'est plus que la plupart des essais de la presse papier, mais moi, je considère qu'il faut 100km mini pour découvrir réellement une voiture. Impressions à mettre au conditionnel donc.

J'ai trouvé le 1,2l 69ch asthmatique. D'ordinaire, les citadines ont une première assez courte, histoire de bien s'élancer. Là, ce n'est pas le cas. Le concessionnaire m'a même signalé que je montais un peu trop dans les tours (afin de chercher quelques chevaux.) En cote, je me croirais revenu au temps de ma Fiesta!
A la longue, le gros levier de vitesse façon Fisher-Price est lourdingue à manipuler.
Par contre, j'ai apprécié le Stop&Start (de série sur les 1,2) et la direction qui se manipule du bout des doigts (et encore, je n'ai pas touché au démultiplicateur.) Notez aussi le radar de recul de série sur toutes les 500C.

Le comportement est assez direct et ça donne envie de voir la même avec des watts (une Abarth...)

Budget
C'est ZE problème des Fiat 500. A 12 000€ ou 14 000€, on pourrait passer l'éponge sur la finition. Mais 17 100€ pour une voiture produite en Pologne, c'est du foutage de gueule. D'autant plus qu'il y a une liste d'options longue comme le bras (mais à prix "Fiat".) On peut même choisir le motif de sa coque de porte-clef! Autant dire qu'à force de personnalisation, on arrive facilement à 18 000€, voir 19 000€.

Conclusion
La 500C est mieux que ce à quoi je m'attendais. C'est presque un vrai cabriolet.

Par contre, je reste bloqué sur le tarif. Il y a un côté "Tu la trouves cher? Ben casse toi, alors! De toute façon, mon carnet de commande est plein!" D'ailleurs, la précédente 500C du concessionnaire est partie au bout de 3 jours.

Si vous cherchez une citadine avec une bonne bouille, un moteur vivant, bien équipée et pas trop chère, je vous conseille vivement la Daihatsu Trevis. Le seul soucis, c'est qu'il doit y avoir une quinzaine de concessionnaires Daihatsu dans tout l'hexagone.

Test Fiesta R2

Ca a été laborieux pour venir (et pour repartir) mais je ne regrette pas le déplacement.

Je connaissais très mal le monde du rallye et c'est toujours intéressant de voir d'autres gens, de découvrir d'autres milieux, etc. Ca m'a rappelé ma découverte du rallycross. Parce que c'est un monde un peu fermé, où chacun a plusieurs casquettes...
Au moins, mes confrères étaient des passionnés qui s'intéressaient aux voitures. Ca change des fois où c'est "première question: quand est-ce qu'on mange?"

Ma seule expérience d'un rallye, c'était Le rallye du Cœur en passager d'une AC-Bristol de 1961. Autant dire que là, ça n'avait rien à voir! On a fait un premier passage avec nos voitures et même à 50km/h, ça glissait sur les silex! Thomas Privé fonçait à 130 entre deux rangées d'arbres et il mettait la Fiesta à l'équerre à deux mètres des photographes (qui n'avaient pas l'air de s'en faire plus que ça.)
Les deux responsables du Team Floral étaient hyper-sympa et la voiture était très belle. Evidemment, ils étaient là pour vendre des Fiesta R2. D'où un discours un peu "Marseillais". On s'est même moqué d'eux: "La Fiesta R2? En version "hors-challenge", elle pourra venir chercher les WRC!"

Le déjeuner dans la salle des fêtes était à la bonne franquette. A la fin, le maire a débarqué avec une poire et une mirabelle qu'il a visiblement distillé lui-même... Il y aurait eu un exercice d'alerte-incendie que les gens ne seraient pas parti plus vite!

Carte de l'essai Fiesta R2

Ca avait commencé par une boutade. Cyrielle Renaud, notre blogueuse spécialiste es-rallye, devait décliner un essai de Fiesta R2, car c'était trop loin de chez elle. J'ai répondu par une boutade: "Moi, je veux bien le faire!"
Je me disais que vu que Cyrielle habite dans le Nord, "loin de chez elle", c'est forcément près de chez moi, non? Non?

Puis l'organisateur m'a envoyé le plan (je vous ai peint ce que j'ai pensé en lisant le plan.) En fait, ce n'est pas Ford France qui organise, mais l'ASA Langres qui a invité le Team Floral. Donc forcément, c'est près de Langres. C'est à dire à plus de 300km de Paris.
En prime, je ne sais pas si vous arrivez à voir le carré rose, qui correspond à la zone de rendez-vous. Dans la réalité, à 20km du but, je reçois un appel où on me dit: "Tu nous trouveras facilement, on est près d'une ferme." (authentique) Sauf que dans le patellin du rendez-vous, il n'y avait QUE des fermes!
Heureusement, l'adjoint au maire m'a cramé à des kilomètres et il m'a accompagné jusqu'à l'auvant du Team Floral.

samedi 17 octobre 2009

90 ans de Citroën

Pour fêter les 90 ans de la marque aux chevrons, le concessionnaire Citroën près de chez mon père a sorti une DS19, une SM et une 2cv6.

Sympa, non?

jeudi 15 octobre 2009

81. Ford Mustang jaune

Une Mustang "pimpée" comme dirait l'oubliable Ramzy.

Une Audi ventousée

Dire que dans le temps, l'Audi 80, ça vous posait son cadre dynamique.

Là, ça pose plutôt la personne qui a abandonné sa voiture.

Mini N°31

Une Mini à l'avant un peu défoncé.

Donc a priori, son propriétaire est une propriétaire.

dimanche 11 octobre 2009

Autobianchi Bianchina

Je n'avais pas mis d'Autobianchi sur ce blog, à ce jour. C'est désormais chose faite.

La Bianchina est le dérivé premium (et cabriolet) du Fiatou. Il y avait également une voiture hard-top, l'Eden Roc.

Mini N°30

Allez, on reprend la série des Mini ! J'ai du retard si je veux la boucler cette année !

Mini-essai : Skoda Yeti

Disclaimer: non, ceci n'est pas un vrai essai LBA; j'ai testé cette voiture à titre privé. Il ne possède pas l'imprimatur du chef Et d'ailleurs, ce n'est pas un vrai essai "tout court".

En tant que joyeux membre de la mailing list de Skoda France, j'étais invité à tester le nouveau Yeti chez le concessionnaire le plus proche de chez moi.
J'avoue que la Skoda Yeti n'est pas vraiment en tête de la liste des voitures que je voudrais essayer. En plus, Bernard Muller venait de signer son compte-rendu. Mais puisque c'est gentiment proposé...

Néanmoins, j'aime bien essayer tout et n'importe quoi. Comme ça, ensuite, vous avez des points de repères. En plus, les SUV, c'est un mystère pour moi. Je ne vois pas d'intérêt à en acheter un. A chaque fois, dans mes articles, je dis "c'est nul" et je me fais incendier par les lecteurs. Alors pour comprendre leurs motivations (à défaut d'être d'accord avec eux), j'essaye d'en tester un maximum.

Présentation
Pour info, le Yeti n'est pas le premier SUV de Skoda. En 1966, le constructeur avait lancé le Trekka, un clone de Land Rover (mais en traction), expédié en kits en Nouvelle-zélande.

Je m'attendais à un Roomster sur échasses. Bonne nouvelle: le Yeti est plus que cela.
Déjà, il perd la partie arrière "WTF" du Roomster et la présentation est plus flatteuse.
Par contre, les lignes sont très verticales. L'extérieur fait pas mal penser à un Berlingot Dangel.

Intérieur
Bon point: c'est complet. GPS, régulateur de vitesse, clim séparée, réglages électriques du siège, radar de recul, etc.
Par le passé, j'ai testé une Octavia et une Superb (1ère génération à chaque fois.) J'avais l'impression que c'était "le design de VW", mais en un peu moins bien et un peu plus clinquant.
J'ai eu strictement la même impression avec le Yeti. Certes, comme je l'ai dis plus haut, la planche de bord est plus flatteuse que celle de la Roomster. Mais certains plastiques déçoivent. La qualité perçu n'est pas géniale. Le pire étant le grand insert en imitation alu. A 32 000€ pour ce Yeti 2,0l TDI "full op", on peut être exigeant.
La modularité est le point faible des SUV par rapport aux monospaces. Les rangements ne sont pas si nombreux que cela. Les sièges arrières sont réglables en longueur et amovibles. Mais que faire des sièges si vous n'avez pas de parking privatif? De plus, le coffre ne possède pas de fond plat (sauf si vous enlevez les sièges, grrr.)
Au volant
J'ai fait un gros tours de pâté de maison avec. Donc pas question d'avoir des impressions fouillées.
Le 2,0l TDI m'a semblé assez coupleux. De ce que j'ai vu, le Yeti est assez réactif et assez maniable. Par contre, les suspensions m'ont semblé raides et à froid, le moteur fait un claquement de tracteur agricole (même si Bernard dit que cette nouvelle mécanique est moins bruyante que l'ancienne.)

Conclusion
De ce que j'ai vu, je lui mettrais 6,5/10: l'équipement est bon et le moteur est pas mal. Ce n'est pas une camionette surélevée comme je m'y attendais. En défaut, il y a la finition et les suspensions un peu raides.
Néanmoins, est-ce que j'achèterais un Yeti si j'avais 32 000€ en poche? Non. Un de mes profs de marketing disait que lorsqu'un objet tente de faire deux choses différentes, vous obtenez un mauvais compromis. C'est le cas des SUV. Ils ont les défauts des breaks (faible modularité), des monospaces (coffre réduit, aucune aptitude en TT) et des 4x4 (encombrement, cx de parpaing, centre de gravité haut) sans en avoir les qualités. Le Yeti n'échappe pas à la règle et je ne comprends toujours pas pourquoi on peut vouloir en acheter un.

vendredi 9 octobre 2009

Le salon de l'auto du Forum électronique 2009: 1. Renault Megane

Comme chaque année, au forum de l'électronique, au parc des expositions de Villepinte, il y a quelques voitures.

Cette Megane II (DCI?) disposait d'un banc de test.
Apparemment, elle était testée à Nogaro. Je ne comprends pas trop l'intérêt. Pour tester des voitures, il faut soit des pistes permettant une vitesse constante (anneaux ou piste circulaire) soit une piste au revêtement très varié (cf. le Nürburgring.) Or, le tourniquet de Nogaro (une piste très sympa au demeurant) n'entre ni dans la première, ni dans la seconde catégorie.)

Le salon de l'auto du Forum électronique 2009: 2. Fiat 500

Encore une Fiat 500 au forum de l'électronique!

Je sais que c'est idiot, mais même après en avoir vu des milliers, je continue de me retourner à chaque Fiat 500 que je vois!

Du reste, celle-ci sert également de banc de test.

dimanche 4 octobre 2009

Une autre Peugeot 203

Ca y est, après 2 mois d'attente, j'ai enfin récupéré mon appareil-photo!

Je vais de nouveau pouvoir faire des reportages "live".

En attendant, ce matin, je suis tombé sur cette 203 en pleine manœuvre. D'ordinaire, je ne suis pas un fan des "popus" Françaises des fifties: on les a un peu trop vu, non?

Mais bon, à dose homéopathiques...