mardi 26 septembre 2006

Anthony Davidson, marronnier de la F1

A chaque automne, Anthony Davidson est sur la "shopping list" d'une écurie de F1 et chaque hiver, il rempile comme pilote d'essai de BAR/Honda (devenue Honda "tout court" cette année.) Comme quoi, Bourdais et Montagny ne sont pas les seuls à galérer...

Le pilote anglais eu pourtant de bons débuts: vainqueur du Formula Ford Festival 2000, vice-champion de F3 anglaise (juste derrière son équipier Takuma Sato) 2001...
Il devient pilote d'essai BAR dans la foulée. En 2002, il casse sa tirelire pour courir 2 grands prix chez Minardi (le temps que Yoong apprenne à appuyer sur la pédale de droite.)
Fin 2004, Jordan est rachetée par Midland et Trevor Carlin (son boss en F3) devient N°2 du team. Carlin veut Davidson... Mais Schnaider (le N°1) veut Monteiro et sa malette remplis d'Euro.
En 2005, en Malaisie, il remplace Sato. En fin d'année, c'est le "Buttongate N°2". Williams annonce que Davidson sera son "plan B" si Button ne vient pas... Et finalement, il signe Rosberg Jr.

Cette année, c'est Super Aguri, déçu (euphémisme) par Iide et Yamamoto qui souhaite engager le rouquin... Aura t'il plus de chance cette fois?

lundi 18 septembre 2006

Ho-Pin Tung, c'est un nom difficile à retenir, mais retenez-le quand même

Dans les années 80, on a vu des Japonais débarquer en F1 et si aujourd'hui, c'était le tour des Chinois?

L'un des plus sérieux espoirs s'appelle Ho-Pin Tung. Sino-Néerlandais, qui maitrise également l'anglais, le français et l'allemand (Nico Rosberg est battu.) Vainqueur du championnat asiatique de Formule BMW en 2004, il décroche un test sur Williams/BMW, en levée du GP de Chine.
Depuis, il court en championnat Allemand de F3 et il s'est imposé à un meeting de la fin.

Un nom à retenir, donc...

lundi 11 septembre 2006

Les noirs en monoplace: 3, Lewis Hamilton (GB)

Comme beaucoup d'autres pilotes, Hamilton débute en kart à l'age de l'école primaire. Il y gagne tout et se fait remarquer par Ron Dennis, le patron de McLaren.
En automobile, il continue sur sa lancée et devient meilleur rookie de la F3 Euroseries 2005 avec ASM. Dans la foulée, ART, écurie satellite d'ASM, lui offre un baquet en GP2 pour 2006. En l'espace d'une saison, Hamilton lance une OPA sur la discipline, multipliant les coups d'éclat.
Titré dans l'avant-dernier meeting, Hamilton est logiquement surveillé de près par McLaren, où il mérite largement sa place. Va-t-il débuter dés la fin de saison? Où bien va-t-il d'abord être pilote d'essai en 2007 avant un volant en 2008?

Les noirs en monoplace: 2, Jason Watt (DK)

Pour Jason, tout commence bien: vainqueur du Formula Ford Festival 1994, les patrons d'écuries de F1 le suivent avec attention. Il court ensuite en DTM, où il rivalise sans complexe avec les Larini, Ludwig, Nannini, Reuter, Schneider, Stuck et autres Tarquini.
En 1997, le DTM étant K.O., il court en F3000. Une banque danoise, Den Bla Avis, pousse Super Nova à créer une écurie soeur pour lui. Si Watts y accroche des victoires, il n'est pas assez régulier pour remporter le titre. Du coup, il voit ses équipiers Zonta et Montoya, titrés, courir en F1, alors qu'il doit redoubler, puis tripler en F3000.
En 1999, le prince Malik, un Nigérian, devient co-actionnaire d'Arrows et promet un test à Watt, afin qu'il y est un black en F1. Hélas, ce sera l'une de ses nombreuses promesses non-tenues. Cette année-là, Heidfeld effectue un cavalier seul en F3000. Son dauphin à mi-saison, Rodriguez, se tue en CART. Watt dépassera l'infortuné au classement et devient vice-champion.

Pour fêter cela, il effectue une séance photo pour un magazine danois, où il roule en moto. Il se crashe avec et devient hémiplégique. Très courageux, Watt court 6 mois plus tard, en tourisme et en ELMS, grâce à un kit à adapter sur sa voiture de course.

Les noirs en monoplace: 1, Willy T. Ribbs (USA)

Les noirs sont extrêmement rares en sport automobile.

A ma connaissance, Willy T Ribbs est le premier noir à accéder à la monoplace. En interview, il se vantait qu'à ses débuts, en championnat anglais de Formule Ford, il s'est imposé face à Mansell. De retour aux Etats-Unis, il court en Trans-Am, où il devient un spécialiste de la discipline. On le voit également en IMSA et à bord d'une Brabham, le temps d'un test.
En 1991, ayant tout gagné en Trans-Am, il tente sa chance en Indycar. Bill Cosby monte une écurie pour lui et les médias célèbre le premier Afro-américains qui disputent les 500 miles d'Indianapolis. Hélas, après 3 saisons sans résultat, il retourne en Trans-Am.
En 1997, l'IRL, en mal de star, lui offre un volant pour une course. Mais à 40 ans, il n'a plus la motivation et ne disputera pas de 2e course. On le voit ensuite en Nascar Truck.

Ayant désormais raccroché son casque, il s'essaye au tir sportif.

vendredi 8 septembre 2006

Encore un team de Champ Car!

Dernier entrant en date pour 2007: le team PCM.
Papa Figge alignait une Atlantique pour son fiston (le brun à gauche), avec succès. Fin 2004, Figge Jr. cherche un volant en Champ Car et faute de budget, il reste sur le banc de touche. Les Figge père et fils s'exilent en ALMS, puis en Grand-Am, toujours sous la bannière PCM. C'est là qu'ils rencontrent Ryan Dalziel (le blond à droite), Ecossais qui a également couru en Atlantique et tenté sa chance en Champ Car (une course en 2005 chez Dale Coyne, la pire équipe.)
En 2007, donc, PCM engagera deux Panoz en Champ Car pour Figge Jr et Dalziel.

Ce n'est pas Penske et personne ne connaît ces deux pilotes, mais au moins, la grille de Champ Car se remplira un peu plus...

mercredi 6 septembre 2006

Politiquement incorrect

Je ne comprends pas la politique Turc. Régulièrement, ils font des gestes qui heurtent les sensibilités européennes (sur les Kurdes, la non-reconnaissance du génocide arméniens, Chypre, les droits de l'homme...) Alors, soit:
a) Les dirigeants turcs ont un petit pois dans le cerveau et à aucun moment, ils ne réfléchissent à la portée de tel acte.
b) Ils jouent l'intégration dans la C.E. à la sauce sado-maso (façon campagne de Seguin à la mairie de Paris), en torpillant tout seul leurs chances.
c) Ils se disent que de toute façon, quoi qu'ils fassent, on les acceptera dans l'Europe, donc autant en profiter.

Le lien avec le sport auto? Il a lieu au Grand Prix de F1 de Turquie. La personne qui remet la coupe à Felipe Massa est le "président" de la République Turque de Chypre du Nord (une république bananière contrôlée par Ankara, seul état à le reconnaître.) Vif émois dans le république Chypriote (du sud, seule reconnue internationalement et par ailleurs membre de l'U.E.), qui y voit une provocation: s'il est présenté comme président d'un état, le dirigeant chypriote turque serait ainsi reconnu de fait par la communauté internationale.
La FIA se rappelle alors qu'elle est apolitique (quand ça l'arrange), donc la présence du dirigeant chypriote turque, en tant qu'acte politique est une infraction. D'où menace de suppression du GP de Turquie 2007, mais également des épreuves de WTCC et de WRC. A suivre...